Découvrez comment un père a utilisé YouTube pour fabriquer une prothèse oculaire pour sa fille.

regarder le film

Lorsque la fille de Dwayne Collins, Liberty, est née avec une maladie oculaire rare, sa famille a eu du mal à trouver une prothèse oculaire qui ne la fasse pas souffrir. Dwayne a donc pris les choses en main.

Liberty Collins est née avec une microphtalmie, anomalie provoquant une cécité partielle en raison d'un œil significativement plus petit que l'autre. Elle a immédiatement eu besoin d'une prothèse, car la pression des yeux influence le développement du visage pendant la petite enfance. Une prothèse oculaire n'a pas seulement une visée esthétique. En effet, sans elle, le visage ne se développe pas uniformément. Après deux ans de rendez-vous dans différents cabinets en Australie et en Nouvelle-Zélande, la famille n'avait toujours pas trouvé de prothèse adaptée à Liberty. L'un des essayages avait été si traumatisant que Liberty s'était presque évanouie.

"Et si je créais moi-même un œil plus réussi pour Liberty ?" Dwayne Collins

C'est alors que Dwayne, ancien employé d'une plate-forme pétrolière sans expérience médicale, a trouvé sur YouTube une vidéo de John Pacey-Lowrie, un oculariste britannique renommé, qui détaillait son processus de fabrication de prothèses oculaires. Dwayne a regardé la vidéo en boucle, et après avoir installé son propre cabinet de fortune dans son abri de jardin, il a commencé à s'entraîner.

L'iris d'une prothèse oculaire est peint à la main pour obtenir un résultat aussi réaliste que possible. La prothèse est moulée sur l'orbite de chaque patient pour contribuer au développement harmonieux du visage.

Le travail d'un oculariste est un tout un art, qui exige une alchimie parfaite entre compétences techniques, minutie extrême et sens artistique. Il ne suffit pas de fabriquer une prothèse adaptée à l'œil du patient ; le but est de la rendre aussi parfaite que possible.

"Si je ne partage pas mon savoir, à quoi bon l'acquérir ?" John Pacey-Lowrie

Dans ses vidéos, John enseigne une méthode unique. Il commence par prendre une empreinte de l'orbite, puis façonne l'implant en cire comme les dentistes avec les prothèses dentaires.

Âge : 10 semaines

Âge : 12 semaines

Âge : 4 mois

Âge : 5 mois

Âge : 6 mois

Âge : 7 mois

Âge : 8 mois

Âge : 9 mois

Âge : 10 mois

Âge : 1 an

Âge : 14 mois

Âge : 18 mois

Âge : 2 ans

Âge : 3 ans et demi

Âge : 4 ans

Âge : 4 ans et demi

Saisir

L'iris est peint à la main, par petits coups de pinceau, et les veines sont reproduites à l'aide d'un morceau de fil de soie. L'ensemble du processus prend trois jours. John continue de diffuser ce qu'il a appris sur YouTube, pour inspirer les autres ocularistes et promouvoir leur activité.

Liberty souriante avec son nouvel œil.
Liberty et son petit frère Caius. La famille Collins à table en train de déjeuner.
Dwayne et sa fille, Liberty, à la plage en Australie. La chambre de Liberty avec un tableau de la Statue de la Liberté derrière elle.

Il a fallu six mois de pratique à Dwayne pour fabriquer une prothèse qu'il estimait assez belle pour Liberty. Fort de ce succès initial, il a décidé de faire de cette nouvelle passion son métier. Il a ainsi consacré ses économies à se former auprès de John au Royaume-Uni.

"Je veux faire évoluer la façon dont le patient est traité. Et je ne veux pas que d'autres enfants vivent le même enfer que Liberty", explique Dwayne.

Regardez le film pour en savoir plus sur le parcours de Dwayne.
Haut de page